To buy the new album « Koya »

You can buy the album here (clic on the photo)

capture-decran-2016-12-22-a-13-03-44

 

If you are a official seller, you can contact :

L’Autre Distribution 9, rue Lavoisier,  37270 Montlouis sur Loire, France

Tel : + 33 247 50 79 79 / autredistribution @ wanadoo.fr

 

 

 Cover new album Koya

 

New album « Koya » – release the 10th november 2016

Mix et Métisse – RFI Talent / CSB Productions – L’Autre Distribution (november 2016)

 

 

A poetic journey from the land of Mali to the roots of Bayou Country, a journey interspersed with the gentle melancholy of Abou Diarra’s kamale n’goni and Nicolas Repac’s urban vibrations.

Abou Diarra is one of those rare artists who doesn’t get involved in a new project unless pushed by an inner profound necessity. Koya, named after his mother as a tribute, joins quite naturally the continuance of a long musical thought process while venturing in new directions. For the first time, Abou intertwines Nicolas Repac samples with his own electro grooves mixed together with Vincent Bucher harmonica blues. Nonetheless, he is never venturing far from a genuine malian musical spirit, being on the kamele n’goni or the singing, nicely sustained by Toumani Diabaté. Abou Diarra’s fervor shows behind each note of this album, full of humble richness, like himself : a deep sincerity, a full acceptation of life seen as a constant becoming, and towering over all, the serene feeling of a higher harmony.

Un parcours poétique de la terre du Mali aux racines du Bayou, jalonné par la douce mélancolie du kamale n’goni d’Abou Diarra et les vibrations urbaines de Nicolas Repac.

Abou Diarra compte parmi ces artistes rares qui ne s’engagent dans un nouveau projet qu’après y avoir été poussés par une nécessité intérieure profonde. Koya, ainsi nommé pour rendre hommage à sa mère éponyme, s’inscrit dans la continuité d’une longue réflexion musicale en même temps qu’il emprunte de nouvelles directions. Pour la première fois, Abou se confronte aux tissages de samples de Nicolas Repac, à ses grooves plus electro, mais aussi au blues de l’harmoniciste Vincent Bucher. Pour autant, au kamele n’goni comme au chant, habilement soutenu par Toumani Diabaté, et les musiciens du Donko Band, il ne s’écarte jamais d’une spiritualité musicale authentiquement malienne. La ferveur d’Abou Diarra transparaît dans chaque note de cet album tout de richesse humble et entièrement à son image  : une sincérité absolue, une pleine acceptation de la vie considérée comme un devenir constant, et surplombant le tout, le sentiment serein d’une harmonie supérieure. 

To dowload press kit, click on the links : 

PRESS KIT « KOYA » (eng)

COMMUNIQUE DE PRESSE album « Koya » (fr)